Que faire au lac Inlé ?

28 janvier 2016

Avec plus de 22km de long et 10km de large, le lac Inlé est un endroit particulièrement impressionnant. Entouré de montagnes, vous aurez l’impression d’entrer dans un autre monde, où la vie sur l’eau semble plus évidente que sur terre. La population Inthar fait penser aux gitans des mers en Indonésie : perchés dans des maisons en bois sur pilotis souvent bancales, ce peuple est essentiellement composé de pêcheurs qui arborent une technique tout à fait unique pour faire avancer leur long boat, ramant non pas à l’aide de leur bras mais de leur jambe.

Mais que faire exactement au lac Inlé et à quels prix ?

1. FAIRE UN TOUR EN BATEAU

C’est pour ça qu’on y vient : découvrir le lac Inle en bateau !
Il y a beaucoup de demande mais aussi beaucoup d’offre, il est donc bon de négocier le prix de votre course auprès de différents bateaux, idéalement directement à l’embarcadère et non auprès de ceux qui vous racolent dans les rues, ou alors auprès d’une agence. Vous pouvez aussi trouver quelqu’un pour faire le tour avec vous et par conséquent, diviser le prix ! Le prix donné sera toujours par bateau et non par personne. Il est aussi bon d’insister sur ce que vous voulez et ne voulez pas faire/voir sur le lac, pour ne pas tomber dans le circuit touristique des pinpins :)

On a aimé : voir un marché sur l’eau, les jardins flottants, la fabrication des cigares birmans et des long boats

On a moins aimé : les femmes à long cou que les touristes prennent en photo comme dans un zoo

Le prix : 16 000 kyats (soit 12$) pour le tour du lac, à diviser par le nombre de participants !

2. RED MOUNTAIN ESTATE VINEYARDS & WINERY

Un vignoble dans les montagnes qui bordent le lac Inlé, en plein milieu de la Birmanie, ça vous semble improbable ? Et pourtant, en 2002, un Français a eu la bonne idée d’aller planter des vignes sur un plateau en terrasse proche du lac, pour permettre aux touristes depuis 2011 de venir déguster un bon petit verre de vin avec une vue imprenable sur le coucher de soleil.

Bon, on ne vous le cache pas, ce n’est pas du grand vin, et on vous recommande plutôt le blanc que le rouge, qui s’approche trop du vinaigre. Ceci dit, boire un petit verre de blanc pas dégueu avec une vue magnifique sur les vignes, le lac et les montagnes de l’état de Shan, c’est quand même précieux et ça fait du bien !

Par soucis d’économies et le beau temps aidant, on a décidé d’y aller à pied depuis Nyaungshwe, c’est une belle petite balade de 45minutes, à flanc de route certes, mais les champs qui vous entourent tout le long sont magnifiques, et si c’était à refaire, on le referait. Au retour, il faisait noir, du coup, on a tenté le stop. Figurez-vous que les Birmans sont hyper adorables et que les voitures se battront presque pour vous prendre sans vous demander un sous, même lorsque vous proposez !

3. ALLER JUSQU’À INTHEIN/SANKAR

Mieux qu’une simple ballade sur le lac, aller jusqu’à Inthein et Sankar, à 3h de bateau au sud du lac, est une balade vraiment magique que tous les touristes ne font pas et qui, par conséquent, vous donnera l’impression d’avoir le lac pour vous tout seul… Surtout si vous partez au lever du soleil ! Nous n’avons croisé personne avant d’arriver à Inthein, 3h d’émerveillement et de pur bonheur à travers les petits canaux.

Vous pouvez combiner Inthein/Sankar et quelques villages et ateliers sur le lac si vous êtes d’attaque pour une journée complète sur l’eau, de 7h à 18h, avec une pause lunch en chemin. Mais attention, c’est long !

On a aimé : voir la brume se lever sur le lac, avoir l’impression d’être seuls au monde sur l’eau et la beauté des vieilles pagodes d’Inthein

On a moins aimé : les stops trop touristiques des workshops sur le lac au retour

Le prix : 45 000 kyats pour la journée complète (hors lunch), de 7h à 18h, à diviser par le nombre de participants !

Allé en haut